lutin

Merci les filles pour votre gentillesse et vos encouragements....je crois effectivement que je veux trop en faire, trop donner, peur de décevoir, peur de pas en faire assez, peur de ne pas exister aussi aux yeux des autres, difficile d'être FAF, ce manque de reconnaissance me bouffe intérieurement même si je ne veux pas le reconnaître, je vais au bout de mon énergie, fais un maximum de choses que je peux faire histoire de prouver que j'en suis capable et que je ne suis pas juste un meuble, une potiche de plus dans la maison qui passe ses journées à ne rien faire écroulée dans son canapé devant la télé à regarder des séries débiles ou être sur internet.....comme beaucoup de gens doivent le croire, enfin ceux qui ont un vrai travail en dehors de chez eux, la vie de femme au foyer est loin d'être un "métier" de tout repos et comme on n'est pas reconnues aux yeux de la société (même les chômeurs ont un statut !) on doit prouver qu'on existe bel et bien et qu'on est loin d'être inutiles bien au contraire !!!!! Je m'occupe du mieux que je peux de mes enfants, je suis là pour eux quand ils en ont besoin, je les vois grandir et évoluer, je connais le moindre détail de leur caractère, je peux leur faire des câlins dès que l'envie m'en prend, je suis là pour répondre à la moindre de leur question, là pour régler leurs conflits, les réconforter, leur donner tout l'amour possible, je suis là pour qu'ils vivent dans un univers confortable, harmonieux où ils se sentent bien, où ils sont heureux d'être, là pour leur préparer de bons petits plats, faire des gâteaux, leur donner le goût des bonnes choses, leur fabriquer des souvenirs de bonnes odeurs dans la cuisine, de bien-être, de douceur de vivre....là pour leur donner aussi l'envie de créer, d'imaginer, un univers artistique où la peinture, le dessin, les créations en tous genres sont omniprésents et leur donner envie de suivre cette voie même si ce ne sera pas leur métier, là pour faire leurs devoirs et puis je suis disponible dans la mesure du possible pour mon homme quand il rentre du boulot, pour l'écouter s'il a envie de parler, il sait qu'il peut compter sur moi pour un tas de choses, le peu de temps qu'il me reste pour moi et que j'arrive à grapiller parce que je suis obligée d'avoir une organisation béton, je le consacre à ce que j'aime, à ma passion principale la peinture, ce dont je veux arriver à faire un vrai métier, et toutes les choses que je crée en tous genres, c'est ma bouffée d'oxygène, sans quoi je ne pourrais pas faire tout le reste car c'est une vie de dingue si on veut vraiment bien faire les choses et pas juste se contenter du minimum, mais comme la plupart d'entre nous, je doute beaucoup, tout le temps, je me pose un tas de questions, ça m'empêche souvent de dormir ces derniers temps, j'ai besoin de paix intérieure, de retrouver un certain calme, de freiner mes angoisses, d'arrêter de douter toujours de moi et prendre confiance en moi......un travail de toute une vie pour certains, d'autres n'y arrivent même jamais, moi j'aimerais pouvoir changer tout ça.....