86d33882-bd8f-11dd-b247-5a9d19c47c2c

Photo Robert Doisneau

 

Ainsi fut mon enfance... Je n’avais pas pas d’Iphone 10, ni de Blackberry, ni de WII, de Playstation, de Xbox ou de MP3, de télé géante full HD et encore moins de PC portable… J’écoutais des 45 Tours dans un mange-disque rouge que j'avais demandé et eu à Noel et j’ai eu un grand poste où je pouvais écouter la radio et des cassettes audios quand j’ai eu mon bac. Je me réveillais avec un radio-réveil sur lequel j’écoutais aussi de la musique. J'ai eu mon 1er jean à 14 ans offert par ma tante parce que mes parents voulaient pas... Je n’avais pas d’argent de poche mais je ne me plaignais pas. Je jouais à cache-cache, aux billes, à l’élastique, la corde à sauter, aux pogs, aux dominos, aux jeux de société, aux Playmobils, aux Légos, aux Barbies… avec mes sœurs... Je ne regardais pas la télé, je dévorais des tonnes de livres, j’ai lu Zola, Victor Hugo, Dumas, Flaubert, Balzac… dès que j’ai eu 10 ans et même bien avant... Quand je me posais des questions ou que j’avais du travail à faire et que je cherchais des réponses, je cherchais dans des encyclopédies et des dictionnaires au lieu de faire Google traduction… ou Wikipédia sans même avoir besoin de tourner des pages et d’ouvrir un livre... Je passais mon temps à dessiner, je prenais le temps de rêver et même de m'ennuyer... Je fabriquais des trucs... Je dessinais des plans de maison et j’imaginais la maison de mes rêves pour quand je serais grande... Quand je me comportais mal ou que mes parents considéraient que je dépassais les bornes et que je leur manquais de respect, on ne m’envoyait pas chez le psy, on me bottait le cul ou j’avais des gifles et je ne portais pas plainte, je changeais de comportement !!!! Je n'ai jamais vraiment mal parlé à mes parents, je n'aurais jamais osé... Je faisais du vélo et de la marche à pied au lieu de « tchater » sur Internet ou d'avoir les yeux vissés et la main enchaînée  sur mon téléphone portable... J’allais à pied voir mes grand-parents une fois par semaine. J'allais aussi toute seule à pied à l'école sans que mes parents aient peur que je me fasse enlever... Si je voulais voir et parler à quelqu’un, j’allais sonner aux portes des uns et des autres au lieu d’envoyer des sms... J’ai écrit des tonnes de lettres, des romans presque sur du joli papier à lettres parfois parfumé avec de jolis timbres sur les enveloppes à des gens de mon âge du monde entier qui faisaient pareil et j’attendais avec impatience l’arrivée du facteur, pour voyager, pour partager... au lieu d’envoyer des mails auxquels on ne me répond pas toujours... Les gels antibactériens n’existaient pas et on jouait avec la terre ! On avait moins peur de tout et on était moins malade... On se lavait avec du savon Donge qui sentait bon l'amande douce, Maman faisait de la cuisine au lieu d’acheter des plats tout préparés... Je ne sortais jamais de table avant la fin du repas, ça s'appelait la politesse... Je mangeais des tartines de confiture le matin et du pain avec une barre de chocolat à 4 heures au lieu de viennoiseries industrielles... J'allais acheter des bonbons en cachette dans une vieille confiserie, dans une petite rue qui montait, avec de grands bocaux, tenue par une mémé et je m'achetais des roudoudous qui coupaient la langue... Quelle enfance super ! Tu te reconnaitras peut-être si toi aussi tu as bu de l’eau à un tuyau d’arrosage et que malgré ça, tu as survécu et qu'aujourd'hui, tu as 40 ou 50 ans ou plus...